New York: Le Maire et 17 Consulats, excluant Haïti, d’accord pour protéger les droits des migrants

 

par Rezo Nòdwès

La Coalition des Consuls d’Amérique latine (CLACNY), fondée le 1er. Octobre 2008, en pourparlers avec la Municipalité de New York au bénéfice de leurs ressortissants. Il s’agit des Consuls généraux de l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, République dominicaine, Équateur, El Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Pérou et l’Uruguay. Haïti n’est pas membre-observateur

Les consuls de 17 pays de l’Amérique Latine et des Caraïbes, ainsi que le maire de New York City, Bill de Blasio, ont convenu mercredi, d’entreprendre des initiatives conjointes pour protéger les droits des immigrants de leur pays respectif et les aider à bénéficier du programme IDNYC, consistant à les assister juridiquement quand ils sont dans le plus grand besoin.

L’accord en ce sens, a été formalisé lors d’une rencontre tenue entre le maire de Blasio avec les dirigeants de la Coalition des Consuls d’Amérique latine à New York(CLACNY), lesquels représentent les 17 consulats d’ Amérique latine opérant à New York dont le président intérimaire estCarlos Castillo, Consul de la Républiquedominicaine.

Les Consuls ont exprimé à M. de Blasio leur désir de travailler ensemble avec la Municipalité de New York, pour mieux protéger leurs ressortissants, lequel acte en principe, est l’une de leurs responsabilités en vertu de la Convention de Vienne sur les relations consulaires.

A cet effet, ils ont promis de fournir des informations précises et en temps opportun à leurs concitoyens sur l’ensemble des ressources disponibles et des services qu’ils ont à offrir, afin qu’ils se sentent en sécurité.

A cette rencontre à laquelle brillait par son absence un représentant du Consulat haïtien à New York, de son côté, Carlos Castillo, consul général de la République dominicaine, a déclaré que « la rencontre avec le maire de Blasio révèle d’une grande importance parce qu’il est primordial pour leurs ressortissants de savoir que, sous l’obédience de la Coalition des Consuls d’Amérique latine, tous les canaux de communication sont ouverts au plus haut niveau avec la direction de la Municipalité de New York ».

Il a ajouté que « nous avons besoin aussi d’améliorer la diffusion de l’information dans notre lutte contre la désinformation qui affecte encore nos communautés quand il vient de discuter der leurs droits et prérogatives des immigrants » précisant que « la désinformation conduit à des décisionsqui peuvent avoir des effets néfastes sur les moyens réels de subsistance à New York« .

Une telle rencontre de ce genre ferait également un grand impact dans la communauté haïtienne de New York, si toutefois le Consulat avait envoyé un représentant en tant que membre-observateur. Mais cette représentativité fait toujours défaut à la communauté sauf dans le cas de lancer des invitations à venir gonfler une salle lors de passage d’un haut dignitaire du pays à New York.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *