APRÈS NEYMAR, LE BARÇA PEUT-IL PERDRE MESSI ?

Selon Pep Guardiola, l’ancien entraîneur de Lionel Messi à Barcelone, aujourd’hui à Manchester City, un transfert de la star argentine n’est pas impossible.

 

Et si l’été du FC Barcelone, déjà très compliqué après la perte de Neymar et la – large – défaite en Supercoupe d’Espagne contre le Real Madrid (5-1 sur l’ensemble des deux matches), devenait carrément cauchemardesque ? Depuis plusieurs jours, la rumeur d’un départ de Lionel Messi pour Manchester City fait trembler les supporters blaugrana, encore groggy par le retentissant transfert de Neymar à Paris. Début juillet, le géant catalan annonçait pourtant en grande pompe un accord pour la prolongation de contrat de sa star. Le quintuple Ballon d’Or (30 ans), officiellement libre en juin prochain, devait parapher «dans les prochaines semaines» un nouveau bail le liant à son club de toujours jusqu’en 2021. Mais près de deux mois plus tard, rien n’est encore signé.

ÚLTIMA HORA
Leo Messi seguirá en el @FCBarcelona_es hasta 2021
Más detalles: https://t.co/VKM3Syk1Gx#Messi2021pic.twitter.com/Blgd8ydnyY
— FC Barcelona (@FCBarcelona_es) 5 juillet 2017

Selon Marca, ce serait Messi lui-même qui temporiserait. Le joueur considérerait le moment inopportun. Très attaché au projet sportif, il voudrait avant tout s’assurer que l’équipe sera en mesure, comme chaque année, de lutter pour remporter toutes les compétitions. Le départ de Neymar a considérablement affaibli le Barça. Pour renforcer l’effectif, deux, voire trois joueurs sont espérés d’ici la fin du mercato, le 31 août. Le temps presse. La priorité de Messi, mais aussi celle de ses dirigeants, est donc ailleurs pour l’instant. Coutinho (Liverpool), Ousmane Dembélé (Dortmund), Jean Michaël Seri (Nice) ou encore Angel Di Maria (PSG) : la short-list est connue. Mais, hormis pour le milieu de terrain ivoirien, attendu sous peu, les négociations traînent en longueur.
Guardiola sème le doute

D’où cette incertitude persistante au sujet de Messi. Comme plusieurs de ses coéquipiers, la «pulga» (la «puce») serait effectivement contrariée par la tournure des événements. Mais pas assez pour l’imaginer quitter Barcelone assure Marca. Pour le joueur comme pour son président, le contesté Josep Maria Bartomeu, l’idée serait d’attendre la fin du marché des transferts pour officialiser leur nouvelle union. Probablement mi-septembre, après la trêve internationale. D’ici-là, les rumeurs les plus folles pourraient encore circuler. Dimanche, certains annonçaient que Manchester City était prêt à payer la clause libératoire colossale de l’Argentin (300 millions d’euros). «Si quelqu’un peut l’acheter, il l’achètera, a réagi Pep Guardiola, l’entraîneur des Citizens, qui a longtemps été celui de Messi à Barcelone. S’il a l’argent et qu’il veut l’acheter, alors ça pourrait arriver. Qui sait ?» L’exemple Neymar a montré que rien n’était impossible…

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *