« Manifestation violente à Port au Prince » : les auteurs seront punis selon le SESP

Avec HaitiTweets
A l’appel de « Pitit Dessalines », la manifestation du mardi 12 Septembre, émaillée d’une grande violence, a rassemblé des milliers de protestataires. L’objectif de départ, protester contre la loi de finance 2017-2018. La Secrétairerie d’Etat à la Sécurité Publique (SESP) surprise par « l’effet ouragan » des protestataires, condamne dans une note, « les actes de violence et de vandalisme » commis par ces derniers.

Au moins 4 véhicules incendiés, des dizaines de véhicules « éventrés » par des jets de pierres, des vitres de plus d’une dizaine d’entreprises publiques et privées, cassées ; et des barricades de pneus enflammés érigées partout à travers la capitale. Le Bureau du Secrétaire d’Etat exprime « son soutien aux victimes et affirme sa fermeté face à ces actes inacceptables ».

« Afin d’éviter la répétition de pareils actes et de garantir la sécurité des vies et des biens » ; le bureau du Secrétait d’Etat entend « rassurer la population » en soulignant que « des dispositions seront prises par les autorités établies ». Par ailleurs, ces « dégradations volontaires commises feront l’objet de poursuites judiciaires avec condamnation de leurs auteurs ».

haititweets

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *