Herns Mesamours : Président Jovenel Moïse n’est pas responsable du sort de nos bénéficiaires du TPS aux états-Unis!

Président Jovenel Moïse n’est pas responsable du sort de nos bénéficiaires du TPS aux états-Unis, mais la Diplomatie Haïtienne peut aider grandement en ce qui concerne une éventuelle extension pour une période de 18 mois.

Mise à part de la mobilisation des gens de la diaspora vivant aux états-Unis, la diplomatie Haïtienne peut jouer également un grand rôle via l’Ambassade d’Haïti à Washington et nos Missions Permanentes. Nos parlementaires au Sénat de la République et à la chambre basse peuvent aussi motiver certaines personnalités politiques à Washington en vue de faire échec au plan qui vise à déporter plus de 58 000 Haïtiens qui bénéficient depuis 2010 ce statut légal.

 » Ce dossier du TPS représente un gros test diplomatique pour nos autorités Haïtiennes.  » Notre pays, Haïti a neuf Missions diplomatiques aux états-Unis, une Ambassade à Washington, deux Missions Permanentes et  six Consulats, Miami, Orlando, Atlanta, Chicago, New York, Boston. Avec des diplomates qualifiés et compétents, Haïti devraît être en mesure de renverser cette peur due au renouvellement du TPS pour nos frères et soeurs de la diaspora. Que nos diplomates fassent entendre leur voix à Washington!

Le Président de la République, SEM Jovenel Moïse parle de Réforme-Diplomatique, depuis son arrivée au Palais National en février dernier. L’actuel Chancelier, Monsieur Antonio Rodrigue, cadre compétent depuis plus de vingt ans dans ce système, critiquait et prône un changement radical au niveau de l’appareil diplomatique, mais nous devons attendre les résultats… Un fait est certain, la diplomatie Haïtienne a grand besoin d’autres cadres compétents et qui ont certaines connection dans leur juridiction, afin de vendre autrement l’image de notre cher pays.

Nos diplomates à l’extérieur doivent avoir un minimum de capacité pour pouvoir influencer certains investisseurs étrangers et de la diaspora à venir en Haïti, l’industrie touristique pourrait compter sur les retombées positives de nos Sections Touristique et Culturelle à travers les consulats afin d’avoir beaucoup plus de visiteurs qui viennent dans le pays à l’instar de la République Dominicaine et Cuba qui ont reçu plus de quatre millions de touristes en 2016, mais si on a pas de personnes qui peuvent faire le travail, notre diplomatie restera sans résultat adéquat qui peut nous aider à développer le pays.

La Floride doit avoir une considération spéciale , car à moins de deux heures de temps via Miami, n’importe qui peut visiter Haïti, soit par le Cap ou Port-au-Prince qui sont habillités à recevoir des vols internationaux. Si on a deux Consulats en Floride, nous devrions être en mesure de stimuler des millions de visiteurs à venir en Haïti en passant par la Floride, et surtout avec les vols directs d’Orlando vers la Capitale avec Sunrise, et JetBlue qui commencera en décembre prochain. Le Nord a 19 communes, 18 d’entres elles sont à fortes potentialités touristiques, sans compter le grand Sud et d’autres régions du pays. Donc, avec une campagne stratégique en Floride, Haïti peut augmenter considérablement sa capacité en matière de visiteurs étrangers.

Bahamas fèl
Cuba fèl
Sendomeng fèl
Jamaïque fèl
Kote sa nou paka fè la?

**Si nou arive kreye travay nan sektè agrikòl la, frè ak sè nou yo ap sispann ale sendomeng nan jaden vwazen. Si nou aksèpte travay pou n ankouraje touris rantre nan peyi a, pifò moun TPS yo pap gen problèm retounen lakay paske anpil nan yo, pou m pa di 3/4 se nan sektè touristik la yap travay nan peyi Etazini**

 

Herns Mesamours
Orlando, Florida
(407) 219-7212

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *